Entrez dans vos rêves, complètement détraqués, où tout vous est permis.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Inscriptions ouvertes : duel de cauchemars - duel de pensées

Partagez | 
 

 Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catherine

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Mer 11 Aoû - 17:08

Il fait beau sur Paris. Enfin beau mais froid. On est en plein hiver et la capital est recouvert d'un doux manteau blanc. Il fait nuit noir, Catherine regarde la neige tomber lentement sur les carreaux de sa chambre. Son horloge affiche minuit. Elle baille, s'étire et se couche dans ses draps chauds.

Tout doucement elle sent un vide l'emmener dans un monde. Quelque chose l'attire vers un endroit qu'elle ne connait pas, enfin qu'elle ne connait pas très bien. Catherine a peur de dormir car elle ne fait que des cauchemars mais cette fois si sons subconscient va lui offrir un doux rêve mélancolique.


Elle ouvre les yeux. Tout est blanc. Même elle, mais cela ne lui fait point peur, elle a l'habitude que ces cauchemars commence ainsi pour terminer dans le néant. Elle referme les yeux, attendant qu'un monstre ne la réveille. Elle rouvre les yeux et vois encore tout blanc, alors elle décide de se lever. Au début la tête lui tourne et elle retombe à genoux. La blancheur qui recouvre ce rêve est froid comme la neige. Enfaite c'est de la neige!

Catherine se relève et se met à marcher, dans n'importe quel direction, cela n'avait aucune importance. Puis soudain elle se cogna la tête contre une sorte de poteau dur. Dans le choc quelque chose tomba sur la tête de la demoiselle. Elle se pencha et ramassa la chose. C'était une pomme. Elle voulut y goûter mais une petite voix le lui interdit.

Alors elle laissa tomber la pomme et reprit son chemin. La neige se remit à tomber sur ce qui semblait être un jardin. Les flocons se mirent à mouiller la robe bleu de la demoiselle.

Quel songe bien étrange, pensa la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sassou battô

avatar

Féminin Messages : 54
Localisation : Cauchemar.
Humeur : Cauchemar.

Feuille de personnage
Duel de pensé gagné:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Sam 14 Aoû - 7:02

M'étant endormie, je flottais dans l'océan de néant, semblable à un univers où les étoiles seraient les rêves de multiples personnes, mon âme éthérée tournoyant lentement sur elle-même. J'étais fatiguée et aspirais à un rêve serein, et n'avais aucune intention cauchemardesque pour ce soir. Je repérai un songe qui correspondait à mes critères et m'y engouffrai dans une bourrasque immatérielle.
Tout était blanc. Blanc et froid. De la neige, en clair. Je posai mes pieds sur le sol. Ma robe sans manches aux épaules découvertes n'étant pas adaptée à ce climat, je créai autours de moi une bulle de chaleur. Les flocons fondaient en arrivant dans cette zone, mais les gouttelettes ainsi formées m'évitaient pour tomber sur le sol sans me mouiller. Je laissais donc derrière moi un sillon d'empruntes de pas et d'humidité, qui était assez rapidement recouvert par le manteau immaculé qui tombait du ciel par lambeaux pour se racommoder de lui-même au sol.
C'est ainsi que je me mis en quête du propriétaire de ce rêve calme et mélancolique. Mon visage calme attestait de mon absence d'intentions belliqueuses et je marchais d'un pas assuré.
Au bout d'un moment je découvris une jeune femme à la robe et à la chevelure d'un bleu éclatant.

Je m'approchai d'elle tranquillement, hésitai un instant et lui adressai la parole.
_Bonjour, mademoiselle. J'espère que mon intrusion dans votre rêve ne vous dérange pas. J'ai beau être manipulatrice de pensées et de cauchemars, je ne demande pour aujourd'hui qu'un peu de tranquilité, aussi n'ai-je aucune intention de vous nuire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Mar 17 Aoû - 10:21

Catherine ne savait pas du tout quoi faire lorsqu'une voix retentit dans son dos. Une voix de jeune femme. Enfin, le démon de ce rêve montrait le bout de son nez. Catherine se retourna et posa ces yeux sur une jeune femme qui avait passablement le même âge qu'elle. Vraiment, cette jeune femme ressemblait à un humain, sa robe violette ne devait pas lui donner chaud mais la demoiselle ne semblait pas en souffrir plus que cela. C'était même tout le contraire. Catherine remarqua les flocons se transformer en eau pour retomber à terre sans toucher la demoiselle. Oui, plus aucun doute, c'était bel et bien un démon, car aucuns humains ne peut faire cela.


"Je sais très bien qui vous êtes. Vous avez peut être pris apparence humaine mais aucun humain ne peut faire cela."

Catherine reprit son souffle avant de reprendre:

"De toute manière vous allez me torturer comme tous les autres jusqu'à mon réveil. Maintenant je suis entrainer à souffrir dans mes rêves."

Catherine dégluti bruyamment et attendis que la demoiselle se tenant devant elle, ne se change en une créature immonde ne sortant que d'un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sassou battô

avatar

Féminin Messages : 54
Localisation : Cauchemar.
Humeur : Cauchemar.

Feuille de personnage
Duel de pensé gagné:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Mar 17 Aoû - 16:59

La jeune femme m'avait visiblement prise pour quelqu'un d'autre. On aurait dit qu'elle s'attendait à ce que je lui saute à la gorge. Je haussai un sourcil et me mis à l'écoute de ses pensées. Je grimaçai. La pauvre propriétaire de ce rêve passait visiblement ses dnuits à faire des cauchemars. Un démon, vraiment ? Je tentai donc de m'expliquer.
_Je ne suis, heureusement, pas l'un des démons de vos cauchemars. Cela doit être une bien triste existence que de ne vivre qu'une nuit, et de la passer à torturer quelqu'un, sans jamais rien connaître d'autre. Je plaindrais presque ces monstres tout droit sorits de votre imagination.
Je marquai une courte pause avant de reprendre, du même ton dégagé.
_Je suis, moi, réellement humaine. Ma capacité à m'aproprier ou m'introduire dans les rêves des autres m'est due à des dons de Manipulatrice de Songes, de Pensées et de Cauchemars. Le deuxième cité vient de m'avertir du fait que vous avez l'habitude de songes assez peu agréable. Je pense que celui-ci doit en...
Je n'eus pas le temps d'achever ma phrase. La douleur, qui, en contrecoup de mes pouvoirs, pouvait m'affliger même en rêves, quoiqu'estompée, m'inonda le buste. Je regardai, surprise, la zone concernée et vis une griffe énorme ressortir de ma peau quelques centimètres au dessus du nombril, inondant ma robe d'une quantité peu réaliste d'un liquide rouge que j'imaginai être mon sang. Adressant un sourire crispé à la jeune femme, je fis deux pas en avant pour me libérer et tombai à genoux. Je ramassai une poignée de neige et rebouchai la blessure avec, faisant étrangement taire la douleur, et chassai d'un geste le sang de ma robe. Je désignai le monstre dont une griffe rougie ressortait dans la neige.
_C'est à eux que vous pensiez ?
L'horreur qui nous faisait face nous observait, visiblement décontenancée de tomber sur deux personnes au lieu d'une. La chose s'était visiblement donné du mal pour être cauchemardesque. Elle en avait même fait un peu trop, à mon goût du moins. Elle était difforme et écumante. Toute une collection de diverses griffes, cornes, dents, épines at autres écailles tranchantes recouvraient son corps aux formes tourmentées et au "visage" mauvais. Trois grands yeux rouges plissés diffusaient une lueur rouge malsaine, posés incongruement sur ce qui devait être un front.
_Je vois... Effectivements, avoir affaire à cela toutes les nuits doit être éprouvant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherine

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Lun 23 Aoû - 23:03

La jeune femme se disait humaine mais Catherine n'étais point dupe à la supercherie. Sauf peut-être cette fois-si. La jeune femme se débattait en explication lorsqu'une griffe sortis de son ventre. Catherine recula en étouffant un hurlement. Non pas de terreur mais un hurlement de souffrance. Oui, elle ressentais les pensées de ces interlocuteur en rêve et elle avait ressentie la même douleur que la demoiselle. Celle-ci se dégagea de la griffe qui donna la nausée à Catherine.

Elle posa les yeux sur une "chose" monstrueusement laide. Pour une fois que le monstre n'était pas juste beau à en mourir pour mieux torturer cela redonna courage à la demoiselle. Elle vit l'autre demoiselle reboucher le trou avec de la neige.

Pendant ce temps là, Catherine dessiner dans sa tête une arme. Une arme qu'elle affectionne énormément car elle pratique cette arme au minimum deux heures par jour. Alors apparue dans les mains de la demoiselle une épée, enfin plus précisément une rapière apparue entre les mains de la demoiselle. La lame était longue et fine, fouettant l'air dans une sorte de tintement cristallin. Sa garde finement taillé et sertie d'or à quelque endroit. Oui, une pure reproduction de la lame de son père. Elle qui rêvait de combattre un jour avec, et bien elle le pourrait maintenant.

Elle reposa les yeux sur la demoiselle et avec un léger sourire elle susurra à son oreille:


"Puisque c'est un rêve, je ne mourrait pas et puis maintenant je suis habitué à souffrir seule. Au faite, moi c'est Catherine. Enchantée mademoiselle Rêve."

Elle s'avança vers la créature, se mettant en garde. Une garde bien assuré, elle était bien plantée sur ces pieds, la lame pointée vers la créature et sa main libre, la gauche, fermée dans son dos. Elle fit un pas sec en avant pour faire reculer la créature qui celle-ci ne bougea pas d'un poils. Catherine resta de marbre mais une sué froide vint la prendre aux tempes. Elle resta en garde attendant ce que feras la créature.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sassou battô

avatar

Féminin Messages : 54
Localisation : Cauchemar.
Humeur : Cauchemar.

Feuille de personnage
Duel de pensé gagné:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   Mar 24 Aoû - 19:56

Le monstre, vraiment perplexe, mit un certain temps à se ressaisir. Labs de temps qui me donna largement le temps de recouvrer entièrement ma maîtrise de moi et à la légitime propriétaitre du rêve de me dire à l'oreille :
_Puisque c'est un rêve, je ne mourrai pas et puis maintenant je suis habitué à souffrir seule. Au fait, moi c'est Catherine. Enchantée, mademoiselle Rêve.
Sur ce, elle se couvrit d'une magnifique armure et une épée somptueuse apparut entre ses mains. Je souris. Elle avait fière allure.
Enfin, la Bête du cauchemar se décida. Comme la mise en garde de la jeune femme la mettait dans la catégorie "potentiellement dangereuse", il repporta son attention sur moi. M'examina. Grogna. Puis se jeta sur la songeuse armée. Je poussai un soupir. Son but étant de la faire souffrir, j'aurais du m'y attendre.
Bien qu'initialement à la recherche de calme, je ne pouvais pas ne point intervenir dans se rêve après m'y être introduite. Je mis les bras en croix et commençai à tourner sur moi-même, sur la pointe des pieds, sans bouger ces derniers. La neige autours de moi se souleva en une bourrasque furieuse et s'agglutina, se donnant, progressivement, la forme d'un cheval blanc et fier. La neige imbibée de mon sang se rua sur sa tête et donna naissance à deux yeux hautains d'un rouge rubis. C'était un destrier exemplaire, digne d'un livre de chevalerie. Il portait un filet et une selle de cuir clair ciselés d'argent.
Je souris. Ma tendance au théatral, combinée à l'inexistance du mot "impossible" dans le vaste monde des rêves, donnait parfois des résultats curieux.
L'animal s'approcha d'un pas leste et ferme de la jeune femme et plia ses antarieurs pour lui permettre de monter aisément en selle et attendit patiemment et posément qu'elle en ait l'occasion.
Ce faisant, je fis apparaître dans ma propre main un sabre d'argent sans autres ornement qu'un une fine gravure représentait des spirales autours de la garde et un pommeau d'obsidienne. De vastes ailes de chauve-souris jaillirent de mon dos, découpant proprement deux fentes bien nettes dans ma robe. Je les fis battre un instant pour m'habituer à elles et m'envolai. Je dis tranquillement à la jeune femme, quoiqu'avec un temps de retard non négligeable :

_Moi de même. On me nomme Sassou, mais le nom qui vous conviendra sera le mien pour ce songe. Il est parfois plus commode de souffrir seule que de partager la honte qui en découle dans certains cas, mais le mieux est de ne point souffrir, n'est-il pas ? Si, comme j'ai cru le comprendre en entendant vos pensées, ces cauchemars sont récurants. Ils n'ont pas lieu d'être : il ne tient qu'à vous de les transformer en agréables rêves. Ce monstre-ci n'est, donc, pas habituel ? J'espère que cette horreur n'est pas là par ma faute et que les véritables démons ne nous observent pas en attendant la suite. Le cas échéant, vous savez que faire.
Je descendis en vrille en tendant ma lame devant moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un flocon vint mouiller la robe bleu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un schtroumph quand il tombe, il se fait un bleu ? [SCAAR]
» Carla Radames
» Alexandra Udinov ~ If you can't face the wolves, don't go into the forest.
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» Quand l'aurore se lève et rend nos robes semblables à la roche. PV Apache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Manipulation :: Les mondes des songes. :: ₪Les autres mondes₪-
Sauter vers: